Notre objectif : l'insertion professionnelle des jeunes en difficulté

Le projet AGAPE

Agapè-Prestations, en activité depuis décembre 2004, propose une formation aux métiers de bouche : boulangerie, pâtisserie, cuisine, restauration.

Le CFSE a donné naissance à Agapè-International, qui a pour objectif de former les jeunes en difficulté afin de les autonomiser, tout en s’inscrivant dans le développement de la région, en utilisant les ressources locales, en partenariat avec les acteurs locaux, seule voie de pérennisation des actions initiées par le CFSE.

A l’international :

En 2002, les deux centres Agapè en Roumanie ont ainsi vu le jour. Ce projet, conçu en partenariat avec une association pour la réinsertion des jeunes roumains déscolarisés et en situation de précarité (SERA Romania) a pris la forme d’une mission de quatre ans qui a formé 200 jeunes au total. D’abord stagiaires dans une formation de 720 heures, puis en contrat d’apprentissage cumulant savoirs pratiques, théoriques, et théoriques associés, 50 d’entre eux ont ensuite été engagés en France dans des CDD qui leur ont permis de se perfectionner avant de retourner exercer leur métier en Roumanie.

 

Agapè-Maroc, implanté à Tanger de 2005 à 2008, a formé 24 jeunes en boulangerie dans deux promotions. Le projet a été développé en partenariat avec Darna, « notre maison », association marocaine reconnue pour son action citoyenne auprès des enfants et des femmes de Tanger. L’action du CFSE a trouvé sa place dans l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) instiguée par le Roi du Maroc en réponse au fort taux de chômage et aux besoins en personnel qualifié pour les métiers d’accueil, générés par le développement exponentiel du tourisme encouragé nationalement par le Plan Azur.

 

Agapè-Niger, géré par le CFSE de 2007 à 2010, a été créé à Niamey en 2006. Spécialisée en boulangerie, cette formation a diplômé à ce jour 4 promotions de jeunes, qui ont reçu des savoir-faire pratiques associés aux théories de la panification et de la nutrition : des enseignements nécessaires, car cette région souffre régulièrement de la famine, et la malnutrition y est une cause de mortalité importante.

 

Agapè-Serbie, Lancé avec l’arrivée de notre chef de projet-formateur, Zoran Hinic, en septembre 2011, notre démarche Agapè à Belgrade vise la formation de 24 apprentis et plus dans les métiers de la cuisine-restauration, d’ici 2012-2013. C’est dans les locaux de notre propre restaurant-école, « Jelena d’Anjou », situé au cœur de Belgrade, que les jeunes vont s’aguerrir, avant une arrivée en France pour des CDD d’application.

 

Des nouvelles des centres AGAPE ...

 

AGAPE Togo

Février 2011 : Arrivée du formateur Amel DEBRUNE

1 Avril 2011 : Début du contrat de gérance. Lancement de la première gamme AGAPE

Eté 2011 : Arrivée des nouveaux matériels : four, pétrin et mise en place.

Octobre / Novembre 2011 : Inauguration officielle de la Boulangerie/école AGAPE Togo.

Rentrée de la première promo d’apprentis.

Début de mission d’un nouveau formateur AGAPE Samuel MOREAUX.

Visites officielles

Fin 2011 : AGAPE Togo devrait être un équilibre d’exploitation avec une activité de 10 millions CFA/mois soit 15 000 euros.

Pour donner un ordre d’idée, AGAPE Niger (crée en 2008) tourne avec 25 millions CFA/mois soit 40 000 euros. Ils sont donc en excédent.

 

 

AGAPE Serbie

Septembre / Octobre 2011 : Véritable démarrage de AGAPE Serbie avec comme chef formateur Zoran HINIC.

Or, une éventuelle collaboration avec le Lycée Hôtellier de Belgrade est en discussion. Une ouverture probable d’un restaurant-école AGAPE au centre de Belgrade, près du jardin botanique est à prévoir.

Fin Octobre 2011 : La première promo d’apprentis rentrera au sein du centre AGAPE Serbie.

 

Engagements : Former quatre promotions d’apprentis, soit 24 apprentis d’hier à mi 2013 (selon organigramme joint).

Bookmark and Share
facebook connection